Présentation

Le collectif de citoyens Guingamp climat est né de rencontres autour, entre autres de  » nous voulons des coquelicots ». Constat est fait de volontés d’agir pour l’écologie face à l’urgence des problèmes environnementaux. L’intérêt de se regrouper s’impose alors.

Le collectif se fédère autour de plusieurs orientations :

  • informer
  • sensibiliser
  • agir localement
  • être force de proposition et/ou de pression auprès des décideurs.

Ces objectifs sont portés par l’idée de penser globalement pour agir localement et celle de protéger l’humain et la planète des logiques destructrices de l’argent roi.

Il s’agit donc de s’engager à une vigilance collective et mutuelle vis à vis de propos ou actes discriminants en désaccord avec une vision humaniste. Le collectif se donne la possibilité d’écarter toute personne trahissant ses valeurs.

Le collectif se construit et se structure au fil des échanges et des actions dont la présentation suit .


Le collectif s’est engagé dans une première action publique le 24 Février qui a permis de le faire connaître et de tisser d’autres liens. Le fonctionnement horizontal permet à chacun de s’investir à sa mesure.
Cette journée a mis en évidence un besoin et une envie d’informations et d’actions largement partagées.

Le collectif s’étoffe et s’invente un fonctionnement en mouvement qui s’adapte aux volontés et aux contextes (rencontres hebdomadaires, animation tournante, travail en commission)

La marche du 16 mars (appel mondial pour le climat) a été un temps de récolte des suggestions des participants à la dizaine d’ateliers proposés.

Des commissions se sont mises en place pour les concrétiser.

Chaque commission travaille en indépendance , soutenue par le collectif.

Manifestation du 16 mars 2019 à Guingamp

Le festival de l’écologie et de la bonne humeur du 1 Mai avait pour objectif de permettre à un maximum de personnes d’approcher la question de l’écologie tant dans sa dimension quotidienne que dans sa dimension politique et universelle.

Ceci a été rendu possible par la propositions d’ateliers proposés par des citoyens, et la participation volontaire et bénévole d’une vingtaine d’associations, de conférenciers et artistes souhaitant soutenir la démarche qui fonde le collectif.

Le succès de cet événement a conforté l’intérêt de l’existence du collectif et la volonté d’actions concrètes et locales.

Ce festival a été réalisé par l’implication de réseaux, de bénévoles, par un choix d’engagement et de partage .

Dans cette dynamique, un nouvel événement populaire est prévu courant juillet.

Ce sera l’occasion d’une part pour les commissions actuelles et à venir de présenter leurs réalisations et d’autre part d’affiner l’information sur la situation globale du climat et de l’écologie .


Sur la page de l’organisation du collectif, on détaille notre fonctionnement.